l’épidémie de choléra

Depuis l’introduction du Vibrio cholerae en 1974, la République démocratique du Congo (RDC) subit des épidémies récurrentes chaque année. Le pays connaît actuellement la plus grande épidémie de choléra de son histoire depuis celle de 1994, au cours de laquelle plus de 50 000 personnes avaient été affectées dans des camps de réfugiés rwandais à Goma.

Au cours de l’année 2018, 22 des 26 provinces qui composent la RDC ont déclaré des cas de choléra. Selon les rapports hebdomadaires de situation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 30 768 cas suspects et 972 décès (soit un taux de létalité de 3,16 %) ont été répertoriés sur les 12 mois.

Pour l’année 2019, un total de 30 304 cas suspects et 514 décès (soit un taux de létalité de 1,7 %) ont été enregistrés dans 23 des 26 provinces du pays. Comparé à la même période en 2018, on peut constater sur l’année 2019 une diminution de 1,5 % des cas répertoriés et de 47 % du nombre de décès. Cette diminution encourageante du taux de létalité doit maintenant être soutenue et pérennisée, sous peine d’une inversion prévisible de la tendance en cas de relâchement des efforts mis en œuvre pour lutter contre la maladie.

Pour cette année 2020, le choléra continue de ravager, on compte 1232 cas enregistrés depuis janvier dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu. Selon le Médecin Chef de Zone M. Mahangaiko Albert, une campagne de vaccination est prévue d’ici le 15 juillet dans ce coin du pays.

« D’ici le 15 juillet, nous allons débuter la campagne de vaccination contre le choléra dans dans 18 airs de santé  qui sont ciblées dans cette partie. Le choléra est une épidémie qui ravage presque toutes les années. Depuis janvier, nous avons déjà enregistré 1232 cas, j’informe la population du territoire de Fizi et de la ville de Baraka  que ce vaccin est pour tous les âges sans distinction », a fait savoir

Le Ministre de la Santé Eteni Longondo multiplie les efforts afin de lutter contre ces épidémies qui frappent la République Démocratique du Congo.

Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici