C’est en récompense de son dévouement et combat pour la dignité de la femme congolaise que l’Université Évangélique en Afrique a lancé ce projet de construction d’un centre d’étude portant le nom de : « l’homme qui répare les femmes ». Heureux d’avoir été honoré par les siens, le Prix Nobel de la paix n’a pas hésité à faire un déplacement vers le site de l’Université où sera construit cet édifice.

En présence du Gouverneur de la Province, du Recteur de l’alma mater et celle du Ministre Provincial en charge de l’enseignement, Denis Mukwege a posé la pierre qui lance officiellement le début des travaux de ce centre d’étude qui se veut multidisciplinaire et holistique. 

« C’est avec un sentiment d’espoir pour la jeunesse et d’humilité  que je prends part à  cette cérémonie de pose de la première pierre du Centre que l’Université Evangélique en Afrique a bien voulu baptiser en  mon nom. Je voudrais tout d’abord saluer la présence de Son Excellence Monsieur le Gouverneur à cette cérémonie. Sa présence ici témoigne de son engagement à lutter contre les violences sexuelles et à œuvrer pour la promotion de la femme dans notre province.

Je voudrais ensuite exprimer mes félicitations à Monsieur le Recteur, le Prof Gustave Mushagalusa et au Prof Germaine Mirindi. C’est le 8 juin 2019 que vous avez procédé au lancement des activités de ce Centre. Une année après, nous voilà en train de poser la première pierre d’édifice. Cette réussite dans la concrétisation de ce projet doit beaucoup à vos convictions, à votre créativité et votre détermination à toute épreuve. Pour en arriver à un tel respect de calendrier, vous avez certainement dû surmonter des nombreux obstacles ». Dixit le Prix Nobel de la paix, le Dr Denis Muwege.

Lors de son allocution, le Dr Denis Mukwege a tenu à remercier les partenaires financiers de ce projet notamment les Organisations Allemandes Pain Pour le Monde et Difeam.

Soulignons qu’après avoir été sérieusement honoré en dehors des frontières de son pays natal, plusieurs villes se rattrapent et rendent un vibrant hommage au gynécologue congolais dont la partie essentielle de sa vie est consacrée à secourir les femmes vulnérables victimes des violences sexuelles  

Rédaction 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici