MESURES GENERALES HAUT DEGRE DE CRITICITE

Port du Masque Obligatoire dans les lieux publics et distanciation (1.50-2.00m).

Conseils

  • Couvrez le nez et la bouche avec le masque.
  • Eviter le plus possible après avoir toucher des surfaces de toucher les muqueuses (bouche, yeux) et se laver les mains (eau et savon).
  • Masques en tissus :  laver régulièrement à haute température.
  • Après utilisation jeter dans une poubelle (il y a déjà dans le monde des milliers de gants et masques qui polluent les eaux.
  • Si vous êtes devez porter longtemps dans le cadre du travail – n’hésitez pas a sortir quelques minutes pour respirer.
  • Dans les milieux clos avec Air Conditionné il est préférable de porter le masque tout le temps (les employeurs ont l’obligation de prendre les mesures de prévention nécessaires).

Portez des Gants

Conseils

  • Portez des gants lorsque vous êtes amenés a toucher différentes surfaces de façon récurrente
  • Si vous travaillez dans les industries : alimentaires, pharmaceutiques, restaurants, cafés, lieux en contact avec le public, commerces et food (les employeurs sont dans l’obligation de vous fournir le matériel de protection nécessaire sans charges)
  • Leur remplacement régulier est nécessaire (Attention : prévention particulière dans le secteur médical)
  • En complément

Distanciation

Dans le lieux à haute fréquentation

  • Respecter les filles d’attentes avec distanciation –> 1,50m à 2m entre les personnes en attente
  • Même sens de circulation dans les endroits public ou des croissements de personnes peuvent amener a
  • 12 personnes / 100m2 – Garde de sécurité pour filtrage in-Out

SANTE

  • Hygiène générale corporelle
  • Désinfection et nettoyage chez sois une fois par semaine minimum
  • Repasser le linge
  • Faire une activité quotidienne
  • Boire Suffisamment
  • Manger 3x par jour minimum quelque chose
  • Eviter des situations de stress qui altèrent votre immunité.

Les personnes souffrant de fièvre, de toux, de maux de gorge ou autres symptômes ne sont pas autorisées à entrer dans les lieux public ou sortir.

  • RESTER CHEZ VOUS!…..
  • ISOLEMENT DURANT 10 A 15 JOURS (les sorties avec masques et mesures préventives restent d’extrême nécessité)
  • SI VOUS AVEZ DES PROCHES MALADES : ISLOMENT DANS UNE PIECE SEPAREE DE MA MAISON ou APPARTEMENT et EVITEZ LES CONTACTS
  • LES PERSONNES QUI VIENNENT VOUS RENDRE VISITE PORTENT : UN MASQUE ET DES GANTS

Les personnes ayant été en contact – ne sont pas autorisées à fréquenter les lieux publics.

  • Suivre les mêmes disposition d’isolement afin d’éviter la propagation de la maladie.

LE TRAVAIL

Le code du Travail en RDC stipule :

  • Chapitre II:
    DE LA SANTE AU TRAVAIL
  • Article 160 : Les entreprises ou établissements de toute nature ont l’obligation de s’assurer le concours des services de santé au travail.
    Article 161 : Les services de santé au travail sont assurés par un médecin du travail. Ils ont un rôle essentiellement
    préventif et ont pour mission d’assurer : la surveillance médicale des travailleurs et la surveillance sanitaire des lieux de travail ; les secours immédiat et soins d’urgence aux victimes d’accident ou d’indisposition.
    Article 162 : Un arrêté du Ministère ayant le Travail et la Prévoyance Sociale dans ses attributions, pris après avis du Conseil national du travail, détermine et fixe les modalités d’exécution du présent chapitre.
    Chapitre III :
    DE LA SECURITE AU TRAVAIL

    Article 163 :
    Toute entreprise ou tout établissement a l’obligation d’organiser un service spécial de sécurité, d’hygiène et l’embellissement des lieux de travail.
    Article 164 :
    Le service spécial de sécurité, l’hygiène et d’embellissement des lieux le travail a pour mission d’assurer : la surveillance technique des travailleurs et la surveillance sanitaire des lieux de travail ; l’animation et la formation générale des travailleurs.
    Article 165:
    Le Service spécial de sécurité, d’hygiène et d’embellissement des lieux de travail est assuré par un cadre
    dénommé chef de service de sécurité, d’hygiène et d’embellissement des lieux de travail.
    • L’employeur doit fournir le matériel nécessaire (sans prise salariale) sa responsabilité est engagée.
    • En plus de vos protections contre le Covid 19, n’oubliez pas vos autres EPI (autre matériel de prévention).
    • Attention, le port de gants ne vous protège pas si vous portez vos mains à votre bouche, votre nez ou vos yeux.
  • Port d’une visière, de gants et d’un masque sont obligatoires. Protégez-vous et protégez votre entourage !
  • Après chaque utilisation de matériel commun – lavez-vous les mains.
  • N’oublier pas les distances de sécurités même en rdv ou en réunion.
    • La contamination est toujours présente : manger bien, buvez suffisamment, n’oublier pas de vous aérer et de faire de l’exercice physique (à tout âge).
  • La désinfection régulière des mains, des bureaux, le nettoyage au sol doivent idéalement s’effectuer 1 à 2 fois / jour.

INTERNATIONAL

L’Organisation Mondiale de la santé, lors de sa 73ieme Assemblée du 19-05-2020, a publié une recommandation qui cite, d’une part: « Profondément préoccupée par la morbidité et la mortalité imputables à la pandémie de COVID-19, par les répercussions sur la santé physique et mentale et le bien-être social, ainsi que sur les économies et les sociétés et par l’aggravation des inégalités qui en résultent au sein des pays et entre eux ;… »(Dixit Le Directeur Général)

APPELLE les États Membres,1 dans le contexte de la pandémie de COVID-19 :


1) à mettre en place une riposte engageant l’ensemble des pouvoirs publics et de la société, y compris par l’application d’un plan d’action national intersectoriel sur la COVID-19 qui reprenne des mesures immédiates et à long terme visant à renforcer durablement leur système de santé et leurs systèmes de protection sociale ainsi que leurs capacités de préparation, de surveillance et d’intervention en tenant compte des orientations de l’OMS, selon le contexte national, et en garantissant la participation des communautés et la collaboration des parties
prenantes concernées ;


2) à appliquer des plans d’action nationaux par la mise en place, selon les spécificités de leur contexte, de mesures contre la COVID-19 qui soient globales, proportionnées et assorties de délais, et tiennent compte de l’âge, du handicap et des questions de genre, à l’échelle de
l’ensemble des pouvoirs publics, en veillant au respect des droits humains et des libertés fondamentales et en prêtant une attention particulière aux besoins des personnes vulnérables, en encourageant la cohésion sociale, en prenant les mesures nécessaires pour assurer la protection sociale et la protection contre les difficultés financières et en s’attachant à prévenir l’insécurité, la violence, la discrimination, la stigmatisation et la marginalisation ;


3) à veiller à ce que les restrictions de mouvements de personnes, de matériel médical et de médicaments, dans le contexte de la pandémie de COVID-19, soient temporaires et spécifiques et à aménager des exceptions pour les mouvements de personnel humanitaire et d’agents de santé, y compris d’agents de santé communautaires, leur permettant de s’acquitter de leurs fonctions, de même que pour le transfert du matériel et des médicaments nécessaires aux activités des organisations humanitaires ;


4) à prendre des mesures pour faciliter l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène, et aux moyens de lutte anti-infectieuse, en veillant à ce qu’une attention suffisante soit accordée à la promotion des mesures d’hygiène personnelle dans tous les contextes, y compris
dans les situations de crise humanitaire et en particulier dans les établissements de santé ;


5) à assurer la continuité opérationnelle du système de santé, envisagé sous tous ses aspects, suivant le contexte national et les priorités nationales, afin de pouvoir mener une action de santé publique efficace face à la pandémie de COVID-19 et aux autres épidémies en cours et de veiller à la prestation continue, en toute sécurité, de services au niveau de la population et des personnes, entre autres face aux maladies transmissibles (notamment par la poursuite des programmes de vaccination), aux maladies tropicales négligées et aux maladies non transmissibles, ainsi que dans les domaines de la santé mentale, de la santé de la mère et de l’enfant et de la santé sexuelle et
reproductive ; et à promouvoir une meilleure nutrition pour la femme et pour l’enfant ; en reconnaissant à cet égard qu’il est important d’accroître le financement national et l’aide au éveloppement, lorsque nécessaire, en vue d’instaurer la couverture sanitaire universelle ;


6) à fournir à la population des informations fiables et complètes sur la COVID-19 et sur les mesures prises par les autorités en riposte à la pandémie, et à prendre des mesures face à la diffusion d’informations fausses et trompeuses et aux actes de cybermalveillance ;


7) à donner accès à des services sûrs de dépistage, de traitement et de soins palliatifs de la COVID-19, en veillant particulièrement à protéger les personnes ayant des pathologies préexistantes, les personnes âgées et les autres personnes à risque, en particulier les professionnels de la santé, les agents de santé et les autres agents de première ligne concernés ;

8) à faire en sorte que les professionnels de la santé, les agents de santé et les autres agents de première ligne exposés à la COVID-19 aient accès aux équipements de protection individuelle et aux autres produits et formations nécessaires, notamment en fournissant un soutien psychosocial ; à prendre des mesures pour leur protection au travail, en facilitant leur accès au travail et en leur
offrant une rémunération adaptée ; et à envisager la mise en place du partage et de la délégation des tâches pour optimiser l’emploi des ressources ;


9) à tirer parti des technologies numériques pour la riposte à la COVID-19, y compris face à ses conséquences socioéconomiques, en accordant une attention particulière à la réduction de la fracture numérique, à l’autonomisation des patients, à la confidentialité des données, aux questions de sécurité et aux enjeux juridiques et éthiques, et à la protection des données personnelles ;


10) à communiquer en temps voulu à l’OMS des informations de santé publique exactes et suffisamment détaillées relatives à la pandémie de COVID-19, comme l’exige le Règlement sanitaire international (2005) ;

11) dans le cadre de la COVID-19, à mettre à disposition de l’OMS et des autres pays, selon qu’il conviendra, les connaissances, les enseignements tirés de l’expérience, les meilleures pratiques, les données, les supports et les produits nécessaires pour la riposte ;


12) à collaborer afin de promouvoir la recherche-développement à financement privé comme à financement public, y compris l’innovation ouverte, dans tous les domaines pertinents, sur les mesures nécessaires pour endiguer la pandémie de COVID-19 et y mettre un terme, et en particulier sur les vaccins, les produits de diagnostic et les traitements, et à communiquer les informations pertinentes à l’OMS ;


13) à optimiser l’utilisation prudente des antimicrobiens dans le traitement de la COVID-19 et des infections secondaires afin d’empêcher l’apparition de la résistance aux antimicrobiens ;


14) à renforcer les mesures en faveur de la participation des femmes à toutes les étapes des processus décisionnels, et à intégrer une perspective de genre dans la riposte à la COVID-19 et pendant la phase de relèvement ;


15) à fournir un financement durable à l’OMS pour qu’elle soit en mesure de répondre pleinement aux besoins en santé publique dans la riposte mondiale à la COVID-19, en veillant à ne laisser personne de côté ;

Ainsi que : Et, le cas échéant, les organisations d’intégration économique régionale.WHA73.1

Nous espérons que vous avez pu prendre connaissance des différentes mesures de Prévention et de réduction des risques appliquées en ETAT D’URGENCE. Nous avons souhaitez confronter les risques et dispositions générales prises et appliquées (approche généraliste) par la plupart des Gouvernements et les recommandations faites par l’OMS à la lumière de la criticité.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici