Vivre avec

Le Président Felix Tshisekedi a fait part il y a environ un mois de la nécessité de pouvoir « vivre avec le virus ». Cette déclaration a fait son chemin pour entendre dire actuellement en Europe que désormais il faudra « vivre avec le virus » et prendre des mesures diverses. Partout dans le Monde même si les décès et les courbes d’infections sont descendantes, ce n’est pas pour autant que le virus n’est plus présent et que de nouveaux cas de contamination sont plus que palpables.

L’option de mettre certaines zones sous régime de quarantaine jusqu’à obtenir une courbe tendant vers zéro (tel qu’à Anvers en Belgique) fait partie des options retenues afin de stopper les contaminations. Même chose à Liège (Belgique) où le port du masque est obligatoire dans les zones a forte densité de passage. Ce masque reste obligatoire sur la plupart du territoire et est requis à partir de l’âge de 12 ans. En Septembre la reprise scolaire fournira les résultat de cette politique de précaution. Car ce n’est que depuis aujourd’hui le 24.8.2020 que le Comité d’Expert et les Politiques commencent enfin à parler de : « Politique de prévention » et à le mettre en place car on site « ….le virus tend vers le long terme,… ».

Hors, c’est justement dès le départ qu’il aurait fallu parler de politique de prévention et notamment avec l’ouverture des frontières et les retours de voyage de Zones Rouge (passage de plus de 24h en zone rouge obligation de confinement durant 10 jours) et de l’ouverture des frontières.

Il semble donc clair et évident que la Prévention et qu’un plan Global de prévention est nécessaire et recommandé par pays.

Nous avons effectué pour Santé.cd une première approche pour un plan de prévention à déployer en République Démocratique du Congo sur 10 points choisis aléatoirement pour les besoins de l’article, mais ils ne forment pas en sois une approche quantifiée et appuyée sur des chiffres et enquêtes (nous n’en disposons pas). Le tableau ci-dessous reflète une approche estimée qualitative afin de fournir des premiers éléments de réflexion.

Description du RisqueAnalyse et recommandationNiv de Criticité estimé
1. Accès aux soins de santé de qualitéLes soins de santé ne sont pas généralisés ce qui encourage la dispersion des maladies et épidémies – Recommandation : accès a des soins de qualité dans tous le hôpitaux avec obligation des hôpitaux privé de prendre en charge les pathologies graves avec obligation de soins équivalent. Conséquence des dispositions : qualité et espérance de vie augmentée.3/3
2. Accès aux médicaments de qualité et contrôlés par les laboratoires de l’Etat (OCC)Trop de médicaments frelatés, non-conformes, produits par des laboratoires clandestins, médicaments périmés et autres circulent sur les marchés et son vendus à même le sol mais ne sont pas ou plus en conformité avec les normes et règlements internationaux relatifs aux médicaments et sont donc sans effets. – Recommandation : suppression des tous les marchands illégaux et fermeture des manufactures illégales ou non conformes et remplacement par des pharmacies légalement installées distributrice de produits correspondants aux normes (contrôlées) et produites sur place par des professionnels de la pharmacie (congolais). Le circuit court et local permettant une production adaptée aux nécessités locales, leurs prix resteraient abordables pour tous, et le contrôle plus facile. Conséquences des dispositions : taux de mortalité et de létalité plus faible, sécurisations des systèmes de production et de la chaine de distribution.3/3
3. Droits des patients, droits de vente des médicament et matériel médicalL’information quant aux droits des patients et droits annexes (notamment droit d disposer de son corps et droit de la famille à disposer du corps des défunts) devrait être fournit a toute étape de soins et ou de tous type d’interventions ceci valant également pour les Soins des organisations Humanitaires étrangères sur place. Une information et une communication claire devrait être fournie quant aux droits de toute nature au vu du degré de formation de la population qui ne se trouve pas homogène. Recommandation : information de masse et dissémination de l’information quant aux droits des personnes dans ce cadre. Elaboration d’un Centre de droit et de l’information Santé en prolongation au centre de riposte considérant la récurrence de certaines maladies. Conséquences des dispositions : moins d’abus de toutes natures et d’exploitations sur le territoire.2/3
4. Droit et cadre du TravailLes comités de prévention des risques au travail – ainsi que les contrôles des risques au travail et de l’application du Droit du travail semble largement faire défaillance tout en étant source d’abus contractuels, d’exploitation des travailleurs (sans contrats de travail et sans sécurité sociale de base). Beaucoup d’entreprises font appel a des sous-contractants qui ne respectent pas les normes et règles du bien-être au travail. Ce qui n’était pas le cas il y a 20 ans. Recommandation : remettre en effectivité les Comité de contrôle des travailleurs et fermer à titre définitif tout exploitant que ces derniers soient congolais ou encore externes. La responsabilité des entreprises tiers disposant d’un siège en Europe ou au Etats-Unis doivent appliquer les règles et normes applicables dans les traités. Conséquences des dispositions : sauvegarde de la santé des travailleurs et de leur familles mais également cessation des déviances des entreprises congolaises et étrangères. Cessation des exploitation humaines.2/3
5. Corruption diverses au niveau de la Santé publiqueLa République Démocratique du Congo souffre d’une corruption institutionnalisée qui est combattue mais demande l’instauration d’une Règle Morale de non adhésion surtout lorsqu’il s’agit de vies. Il est important et impératif de ne plus participer aux débandades et détournements de toutes natures et plus particulièrement dans la Santé Publique. Recommandation : affectation des montants et des spoliations diverses des biens de l’Etat par récupération des biens des corrompus à la réaffectations des hôpitaux et des universités de médecine, création de laboratoires pour les universités et centres scolaires. Conséquences des dispositions : meilleurs suivi en cas de pandémies ou crises, généralisation possible des tests de toutes natures et prévention des risques chimiques, bactériologiques, et autres. Sans compter l’attractivités des populations estudiantines pour les sciences.3/3
6. Eau/hygièneL’Eau est un élément essentiel et constitutif de la vie et de l’environnement. Cette source d’équilibre est encore trop peu répandue en République Démocratique du Congo et tellement nécessaire à la Vie saine et équilibrée. Recommandation : effectuer la mise en place par Province d’un Plan de Gestion et de déploiement des eaux potables afin que toutes les populations dans 10 ans maximum puissent bénéficier d’une eau de qualité et de proximité par des infrastructures saines et durables construites par des entreprises congolaise. Conséquences des dispositions : meilleure hygiène de vie, meilleure santé, mortalité enfantine et taux de mortalité et de précarité descendant rapidement.3/3
7. NourritureLa République Démocratique du Congo est un pays riche de ressources nutritives : volaille, légumineuses, agricoles, bétail, halieutiques, et bien d’autres. Hors paradoxalement le pays importe énormément. Nous ne sommes pas sans savoir que ce qu’un environnement procure à l’homme pour se nourrir lui fournit le nécessaire et l’essentiel pour une alimentation saine et équilibrée et une bonne santé par effet de conséquence. Une amélioration semble simple et nécessaire. Recommandation : favoriser les cultures locales par leurs encouragement à la vente afin de développer une alimentation saine et durable sans additifs. Conséquences des dispositions : répartition des aliments sur toute la république de qualité.2/3
8. EnvironnementUn environnement sain et équilibré est porteur d’équilibre de vie dans toutes ces dimensions. Aussi est-il important de la sauvegarder au maximum et d’éviter de la détruire. Dans ce cadre la sauvegarde d’un équilibre est primordiale au niveau mondial car il s’agit de la seule source de conversion (au vu des récentes destructions cette année : des milliers d’hectares a travers le monde brulent). Recommandation : éviter les tentations d’exploitations extensives de toutes natures et appliquer une bonne gouvernance contrôlée, mais également conscientiser la société civile de l’impact que pourrait avoir la destruction de cet environnement (déboisement à proximité des camps de réfugiés et déplacés sans solutions techniques alors qu’elles existent afin de stopper la déforestation). Conséquences des dispositions : sauvegarde du bien-être à travers la République Démocratique du Congo et amélioration des conditions dans les entités décentralisées. Retour des prisonniers extradés destructeurs et forces armées dans leurs lieux d’origine.3/3
9. EconomieLa santé demande des adaptations aux conditions environnementales pour le bien-être de tous. L’économie est actuellement au service de la finance alors qu’elle était il y a encore quelques temps au service des sociétés et sous certains aspects des communautés (référence a un extrait du libre de Vincent de Gaulejac; Le société malade de la Gestion; chapitre 7). Ce paradigme fait tourner le monde a une vitesse inadéquate et suivant le même auteur dans une direction destructrice de l’humain et des sociétés qui l’entourent. Recommandation : revisiter les organisations et entreprises afin de créer une économie décentrée pour le bien du peuple et de sa santé tant mentale que physique pour des générations et des générations. Conséquences des dispositions : changement de paradigme et amélioration de la demande d’emploi et des salaires afin de limiter l’emprise et redynamiser les exploitations sous un angle nouveau.2/3
10. AménagementEnfin le dernier point l’aménagement des villes et villes nouvelles forment un axe défendu sous plusieurs continents. Cependant en l’analyse des risques et des impacts se trouvent rarement effectuées de façon neutre et constructive pour la santé publique. De nombreux pôles d’exploitation sont défavorisés alors qu’ils sont sources de revenus indirects (point en liaisons avec l’économie et l’économie de marchés). Recommandations : penser et repenser tel que dit ci-dessus les aménagements urbains, l’énergie, pour une durabilité et une stabilité en liaison avec la santé de tous. Conséquences des dispositions : meilleurs cadre de vie plus sain et pus soutenable.3/3
Tableau de recommandations succin : rédaction AH Gruber

Nous avons effectué le travail d’une première approche Globalisante qui pourrait s’avérée précurseur de bien-être, d’amélioration du cadre de vie et de santé sur le territoire de la République et espérons pouvoir grâce à cette approche enclancher de maintes réflexions et améliorations.

Certes cette approche ne relève pas d’un article scientifique, mais pose le thème mondial de la nécessité d’agir en faveur de notre futur et en respect des éléments naturels qui s’imposent a nous comme de multiples conséquences futures des destructions massives ne faisant plus obstacle aux virus, pandémies et autres fléaux à découvrir.

Chers lecteurs, nous tenons a vous remercier de votre attention et encourageons la réflexion mais également l’action.

La Rédactrice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici