C’est le lundi 19 avril 2021 que s’est tenue la cérémonie de lancement de la campagne de vaccination contre la COVID-19. Ce lancement a eu lieu aux Cliniques Universitaires de Kinshasa devant le Ministre sortant en charge de la santé publique. Plusieurs personnalités d’importance notoire étaient absentes : Le Président de la République et le Professeur Jean-Jacques Muyembe. Ces absences sont accompagnées de celle du Secrétaire Technique de la riposte ce qui vient renforcer le doute au sein d’une opinion déjà hésitante.

Un Chef de l’Etat, ainsi que le (s) Ministre (s) de la Santé sont responsables des politiques de Santé Publique de leurs Pays. Hors, nous sommes dans un Gouvernement en transition ou le Premier Ministre est sortant. Le Dr. Muyembe est quant à lui responsable du Comité de Riposte. Nous notons également que la négociation relative à la vaccination a été faite par le Dr. Muyembe suite à l’entretien avec l’Ambassadeur Américain. Le Chef de l’Etat quant à lui a déclaré récemment et publiquement que la République Démocratique du Congo prendra part à la campagne vaccinale contre la COVID. 

Les dessous de l’affaire sont encore a découvrir et un Comité d’Audit (tel que dans d’autres pays) encore à mettre en place. Un montant indécent serait versé par l’OMS pour encourager les campagnes de vaccinations. 

Il faudra au préalable fixer certaines modalités ainsi que les manquements tel que : une Chaîne Logistique sans rupture et conservation auprès des dispensaires assurée, la traçabilité, l’origine des vaccins, quels vaccins simple ou composés? Effectuer un état des lieux semble impératif afin de répondre aux pré-requis à savoir une température stable.

Le vaccin sélectionné par la République Démocratique du Congo est « Astra-zeneca », a été refusé par plusieurs pays Européen mais jugé efficace par le Comité Scientifique RDC qui a partagé publiquement les résultats sur son efficacité. 

Ce vaccin n’est pas recommandé pour les personnes de moins de 55 ans car des conséquences multiples peuvent survenir, recommandation impérative afin d’éviter toutes conséquences au niveau de la stérilité, les caillots sanguins et autres problématiques un bilan de santé s’avère nécessaire.

Le seul moyen est-il la vaccination? Oui, mais,… d’autres stratégies existent pour exemple : certains pays ont développé leurs propres vaccins tel que Cuba qui dispose de vaccins locaux nommés Sobrena. Résultat toute une population vaccinée en Aout 2021, en tenant compte des spécificités locales et un approvisionnement en circuit court. La République Démocratique du Congo, dispose d’avantages similaires mêmes plus performants. Elle dispose de scientifiques, de technologues, et du médicament. Ce dernier a sauvé plus de 98% des personnes affectées par la COVID et ce a tous les stades de développement de la maladie (suivant certaines sources non confirmées). Dès lors pourquoi dans un Etat Souverain et indépendant choisir l’option de dépense des deniers publiques qui aura des conséquences économiques long terme notamment sur la précarité grandissante entrainant avec elle son lot de maladies et d’épidémies. Est-ce raisonnable? Existe-t-il une intention d’atteinte à la Santé Publique dans le processus actuel, ou est-ce de l’ignorance dont profite certains? Le Pays ne peut-il se développer par son propre savoir et génie (Constitution Congolaise)?. Le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le Dr. Muyembe ont connaissance des faits et devraient s’expliquer quant à cette stratégie devant le Sénat et le Peuple alors que des besoins importants de base devraient être remplis (accès à l’eau, soins de santé de base, payement des indemnités au personnel médical) .

Afin de respecter le processus de décision préconisé pour la gestion sanitaire d’un l’Etat et prendre en considération les paramètres pertes vs bénéfices pour la Santé une analyse indépendante et objective est plus que nécessaire. Quelques dispositions simples mais urgentes : refoulement de l’entrée dans le Pays des Etrangers qui sont vecteurs dans tous les secteurs d’activité de la République notamment à certaines frontières, normes de sécurité diverses, aménagements publiques,…. 

Il en va de la Bonne Gouvernance de l’Etat et de la non de la résignation face aux pratiques de pressions multiples, de pôles d’influence intrinsèques au détriment du Peuple et de sa Santé. Lors d’une gestion de grande envergure et de prises de décision la Prudence et l’analyse sont maitre, la déontologie médicale ne peut être mise de côté. Les individus, lobbyistes et autres ne peuvent influencer le processus décisionnel à quel que niveau que ce soit. Le Peuple Congolais a droit à la Vérité, et ne forme pas une monnaie d’échange de bons procédés de Union Africaine, ou d’autres influences.

Quelques éclaircissement Astrazeneca

Le Danemark a définitivement supprimé le vaccin de la liste des vaccins, nous citons :  » Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 à cause de ses effets secondaires “rares” mais “graves”, ont annoncé ce mercredi ses autorités sanitaires. Il s’agit d’une première en Europe ».Rédaction 14-04-21, 13:09 Dernière mise à jour: 14-04-21, 14:53 Source: avec Belga/AFP » source : Le Danemark renonce définitivement au vaccin d’AstraZeneca, une première en Europe | Pandémie de coronavirus | 7sur7.be – il y a quatre heure nous citons : pourra être administré sur base volontaire à savoir tous risques chez les patients aucun soins ne sera prodigué en cas de problème. D’autres pays ne l’utilisent plus.

Un rapport a été édité par MHRA issues new advice, concluding a possible link between COVID-19 Vaccine AstraZeneca and extremely rare, unlikely to occur blood clots – GOV.UK (www.gov.uk), provenance du Gouvernement anglais comité de veille.

Le vaccin a également changé de nom. L’agence du médicament a accepté ce changement. Il est évident qu’il comporte des risques pour les personnes avec des pathologies existantes : diabète, Immunodéficiences et ce que l’on considère de pays en Pays comme des personnes vulnérables (?).

Situation au 07-04-2021 : AstraZeneca’s COVID-19 vaccine: EMA finds possible link to very rare cases of unusual blood clots with low blood platelets | European Medicines Agency (europa.eu) – confirmation du lien entre coagulation par l’Agence sans retractation du produit.

L’Afrique du Sud a totalement rejeté le vaccin.

Point sur Pfizer/Moderna

Il semblerait que son efficacité soit relative il qu’il faudrait plusieurs doses afin d’arriver à une immunité suffisante en réponse au variants. Nous n’avons aucune transparence sur le nombre de cas à problèmes. Toute la documentation sur les effets et causes de Pfizer : Search the website | European Medicines Agency (europa.eu), documentation adressée aux professionnels de santé. Avant toute vaccination un bilan de santé est préférable car les incidences existent.

Respecter et protéger les patients : Les patients doivent obtenir une information correcte et compréhensive lors des campagnes de vaccination et doivent connaitre les possibles répercussions sur leur santé et celle des autres. UN DROIT INALIENABLE DU PATIENT! – Si vous refusez, n’avez pas compris l’objectif ou toute autre chose avant le vaccin, vous avez le droit de vous rétracter.

Cher Lecteurs, 

Prenez-vous en charge et pensez à votre santé et celle de ceux qui vous entourent.

Gestes barrières : maques tissus, autres masques (changement fréquent), 1.50 distanciation, les enfants et l’école (main lavées à tous moments, distance, masques, toilettes nettoyées,…), et surtout riez, n’oubliez pas les vôtres, téléphonez à ceux que vous aimez, …..soyez heureux il aura déjà 50% de gagner! Soyez solidaires.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici