MonkeyPox : La maladie de la variole des singes

HomeA la uneMonkeyPox : La maladie de la variole des singes
- Advertisement -spot_img

La maladie de la variole des singes, également connue sous le nom de MonkeyPox, est une maladie virale qui affecte principalement les singes, les mangoustes et les pangolins. Elle est causée par un virus appartenant à la famille des Orthopoxvirus, semblable au virus de la variole humaine.

La maladie a été initialement décrite en 1970 en Équateur, lorsque des singes capturés pour être utilisés comme animaux de laboratoire ont été diagnostiqués avec cette maladie. Depuis lors, il y a eu des cas sporadiques dans différentes parties de l’Afrique.

La transmission de la maladie se produit principalement par contact direct avec la peau ou les fluides corporels d’un animal infecté, comme la salive, le sang, les larmes, les urines ou les excréments. La maladie peut également se propager d’une personne à une autre par contact direct avec les vésicules cutanées ou les fluides corporels d’une personne infectée.

Il est important de noter que, bien que la maladie soit principalement observée chez les animaux, elle peut également se propager à l’homme, causant des symptômes similaires à ceux de la variole humaine. Les cas humains sont généralement plus rares et moins graves que les cas chez les animaux. Cependant, il est important de surveiller la maladie et de prendre des mesures pour limiter la transmission.

Origine et mode de transmission

origine et mode de transmission monkeypox

L’origine exacte de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) n’est pas connue avec certitude, mais il est généralement admis qu’elle provient de virus présents chez les animaux sauvages, comme les singes, les mangoustes et les pangolins.

Le mode de transmission le plus courant de la maladie est le contact direct avec la peau ou les fluides corporels d’un animal infecté. Cela peut se produire lors de la capture, de la manipulation ou de la consommation d’animaux sauvages infectés. Il est également possible de contracter la maladie en étant en contact étroit avec une personne infectée, par exemple en touchant ses vésicules cutanées ou en entrant en contact avec ses fluides corporels.

La transmission indirecte de la maladie peut également se produire en entrant en contact avec des objets contaminés, comme des vêtements, des ustensiles de cuisine ou des outils, qui ont été en contact avec des animaux ou des personnes infectées.

Il est important de noter que la maladie ne se transmet pas par l’air, donc une personne ne peut pas attraper la maladie en étant simplement dans la même pièce qu’une personne infectée.

2. Symptômes

Symptômes courants

Symptômes courants

Les symptômes courants de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) comprennent :

  • Éruption cutanée : Les symptômes débutent généralement avec une éruption cutanée qui se manifeste sous forme de vésicules ou de papules qui apparaissent surtout sur le visage, les mains et les pieds.
  • Fièvre : La fièvre est un symptôme courant de la maladie et peut atteindre des niveaux élevés.
  • Fatigue : La fatigue est un autre symptôme courant de la maladie.
  • Douleurs articulaires et musculaires : Les personnes atteintes de MonkeyPox peuvent également ressentir des douleurs articulaires et musculaires.
  • Lymphadénopathie : Les ganglions lymphatiques peuvent s’enflammer.
  • Autres symptômes : D’autres symptômes courants incluent des maux de tête, des vomissements, des nausées, des douleurs abdominales, des conjonctivites, des éruptions cutanées sur le tronc et des éruptions cutanées sur les muqueuses.

Il est important de noter que les symptômes peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre, et que certains cas peuvent être asymptomatiques ou présenter des symptômes légers.

Symptômes graves

Les symptômes graves de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) comprennent :

  • Pneumonie : La pneumonie est un symptôme grave qui peut se développer chez les personnes atteintes de MonkeyPox. Elle peut causer de la toux, des difficultés respiratoires et des douleurs thoraciques.
  • Septicémie : La septicémie est une infection grave qui peut se développer lorsque le virus se propage dans tout le corps. Elle peut causer des troubles de la coagulation, de l’insuffisance rénale et du système nerveux.
  • Encéphalite : L’encéphalite est une inflammation du cerveau qui peut se développer chez les personnes atteintes de MonkeyPox. Elle peut causer des troubles de la conscience, des convulsions, des paralysies et des troubles mentaux.
  • Décès : Le MonkeyPox peut causer des décès, surtout chez les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis ou des comorbidités.

Il est important de noter que les symptômes graves sont plus fréquents chez les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis ou des comorbidités. Il est donc important de les surveiller de près et de les traiter rapidement pour limiter les risques de complications graves.

Durée de la maladie

La durée de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) varie en fonction de la gravité des symptômes et de la santé générale de la personne infectée. En général, la maladie dure de 2 à 4 semaines, avec des symptômes qui apparaissent généralement entre 3 et 7 jours après l’exposition au virus.

Les symptômes les plus courants, tels que l’éruption cutanée et la fièvre, peuvent durer de 7 à 10 jours, tandis que les symptômes plus graves, tels que la pneumonie, la septicémie et l’encéphalite, peuvent durer plus longtemps.

Il est important de noter que, même après la disparition des symptômes, il peut y avoir une période de convalescence pendant laquelle une personne infectée peut encore se sentir faible et fatiguée. Il est donc important de surveiller la santé de la personne infectée pendant un certain temps après la fin de la maladie pour s’assurer qu’elle se rétablit complètement.

3.Prévention

Mesures de prévention pour les personnes exposées à des singes malades

Il existe plusieurs mesures de prévention que les personnes exposées à des singes malades peuvent prendre pour éviter la transmission de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) :

  • Éviter le contact direct avec les animaux malades : Il est important d’éviter tout contact direct avec les animaux infectés, comme la manipulation, la capture ou la consommation d’animaux sauvages.
  • Se laver les mains régulièrement : Il est essentiel de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, surtout après avoir été en contact avec des animaux ou des objets qui ont pu être en contact avec des animaux infectés.
  • Porter des gants et des vêtements de protection : Les personnes manipulant des animaux infectés ou travaillant dans des zones où il y a des risques d’exposition à la maladie devraient porter des gants et des vêtements de protection pour limiter la transmission de la maladie.
  • Respecter les mesures de biosécurité : Il est important de respecter les mesures de biosécurité lors de la manipulation, de la capture ou de la consommation d’animaux sauvages pour éviter la transmission de la maladie.
  • Se faire vacciner : Il existe un vaccin contre la variole des singes (MonkeyPox) qui est administré aux personnes travaillant dans les laboratoires, les zoos ou les parcs animaliers où il y a des risques d’exposition à la maladie.

Il est important de noter que la meilleure façon d’éviter la transmission de la maladie est de ne pas entrer en contact avec les animaux infectés, et de respecter les mesures de prévention et de biosécurité recommandées.

Mesures de prévention pour les personnes ayant été exposées à des personnes atteintes de MonkeyPox

Illustration shows test tubes labelled "Monkeypox virus positive
Test tubes labelled « Monkeypox virus positive » are seen in this illustration taken May 23, 2022. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration

Il existe plusieurs mesures de prévention que les personnes ayant été exposées à des personnes atteintes de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) peuvent prendre pour éviter la transmission de la maladie :

  • Surveiller les symptômes : Il est important de surveiller attentivement les symptômes de la maladie, comme la fièvre, l’éruption cutanée, les douleurs articulaires et musculaires, pendant 21 jours après l’exposition.
  • Se laver les mains régulièrement : Il est essentiel de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, surtout après avoir été en contact avec des personnes infectées ou des objets qui ont pu être en contact avec des personnes infectées.
  • Porter des gants et des vêtements de protection : Les personnes ayant été en contact étroit avec des personnes infectées devraient porter des gants et des vêtements de protection pour limiter la transmission de la maladie.
  • Isoler les personnes infectées : Il est important d’isoler les personnes infectées pour limiter la transmission de la maladie à d’autres personnes.
  • Se faire vacciner : Il existe un vaccin contre la variole des singes (MonkeyPox) qui peut être administré aux personnes ayant été exposées à des personnes infectées pour prévenir l’apparition de la maladie.

Il est important de noter que la meilleure façon d’éviter la transmission de la maladie est de ne pas entrer en contact avec des personnes infectées, et de respecter les mesures de prévention recommandées. Si vous avez été exposé à une personne infectée, il est important de consulter un médecin immédiatement pour évaluer les risques de transmission et pour recevoir des conseils et des traitements appropriés.

Vaccination

La vaccination contre la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) est recommandée pour les personnes qui sont exposées à des risques élevés de transmission de la maladie, comme les travailleurs de laboratoire, les travailleurs de parc animalier, les travailleurs de zoo, les soldats et les voyageurs se rendant dans les régions où la maladie est endémique.

Le vaccin contre la MonkeyPox est un vaccin vivant atténué qui est administré par voie orale. Il est efficace pour prévenir la maladie chez les personnes qui ont été exposées au virus et peut réduire la gravité des symptômes chez les personnes qui développent la maladie malgré la vaccination.

Il est important de noter que le vaccin contre la MonkeyPox n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes ayant des problèmes immunitaires, les personnes atteintes de maladies chroniques graves, et les personnes ayant des allergies connues aux composants du vaccin. Il est donc important de discuter avec votre médecin pour savoir si la vaccination est recommandée pour vous.

Il est important de noter que la vaccination ne garantit pas une protection à 100%, il est donc important de continuer à respecter les mesures de prévention pour éviter la transmission de la maladie, même après avoir reçu le vaccin.

4.Traitement

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique de MonkeyPox

Le traitement symptomatique de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) vise à soulager les symptômes et à améliorer le confort de la personne infectée. Il comprend généralement :

  • Analgésiques : Les analgésiques, tels que l’acétaminophène ou l’ibuprofène, peuvent être utilisés pour soulager la douleur et la fièvre.
  • Anti-inflammatoires : Les anti-inflammatoires, tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, peuvent être utilisés pour soulager l’inflammation et la douleur.
  • Hydratation : Il est important de maintenir une bonne hydratation pour éviter la déshydratation et pour aider à soulager les symptômes de la maladie.
  • Repos : Il est important de se reposer pour éviter la fatigue et pour aider à la récupération.
  • Soins cutanés : Il est important de nettoyer et de protéger les lésions cutanées pour éviter les infections secondaires.

Il est important de noter que ces mesures ne sont pas un traitement spécifique pour la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) et ne sont pas conçues pour guérir la maladie. Ils sont utilisés pour soulager les symptômes et améliorer le confort de la personne infectée. Il est donc important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement appropriés.

Traitement antiviral

Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique pour la maladie de la variole des singes (MonkeyPox). Le traitement est généralement symptomatique et vise à soulager les symptômes et à améliorer le confort de la personne infectée. Il peut inclure des analgésiques pour soulager la douleur et la fièvre, des anti-inflammatoires pour soulager l’inflammation et la douleur, de la réhydratation pour éviter la déshydratation, et des soins cutanés pour éviter les infections secondaires.

Il y a toutefois des études en cours pour évaluer l’utilisation de médicaments antiviraux tels que le cidofovir ou l’immunoglobuline antivariolique pour traiter la maladie de la variole des singes. Ces médicaments peuvent aider à réduire la gravité des symptômes et à accélérer la guérison, mais ils ne sont pas encore disponibles pour tous les patients.

Il est important de noter que le traitement antiviral est généralement réservé aux cas graves de la maladie, et qu’il est administré sous la surveillance étroite d’un médecin expérimenté. Il est donc important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement appropriés.

Évolution de la maladie

L’évolution de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) varie en fonction de la gravité des symptômes et de la santé générale de la personne infectée. Dans la plupart des cas, la maladie est bénigne et se résout sans complications graves. Les symptômes peuvent durer de 7 à 10 jours et la personne infectée peut se rétablir complètement dans les 2 à 4 semaines suivant l’apparition des symptômes.

Cependant, il existe des cas graves de MonkeyPox qui peuvent causer des complications graves, comme la pneumonie, la septicémie, l’encéphalite ou le décès. Ces cas sont plus fréquents chez les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis ou des comorbidités. Pour ces personnes, le traitement peut être plus complexe et nécessiter des soins hospitaliers pour limiter les risques de complications graves.

Il est important de noter que la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) est une maladie potentiellement mortelle, il est donc important de consulter un médecin immédiatement si vous présentez des symptômes de la maladie, et de respecter les mesures de prévention pour éviter la transmission de la maladie.

5. Conclusion

Importance de la prévention et du traitement de la MonkeyPox

La prévention et le traitement de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) sont importants pour plusieurs raisons :

  • Prévenir la transmission de la maladie : La prévention de la maladie est importante pour éviter la transmission de la maladie aux personnes qui sont exposées à des risques élevés de transmission, comme les travailleurs de laboratoire, les travailleurs de parc animalier, les travailleurs de zoo, les soldats et les voyageurs se rendant dans les régions où la maladie est endémique.
  • Limiter les complications graves : Le traitement de la maladie est important pour limiter les complications graves, comme la pneumonie, la septicémie, l’encéphalite ou le décès, qui sont plus fréquentes chez les personnes ayant des systèmes immunitaires affaiblis ou des comorbidités.
  • Préserver la santé des personnes infectées : Le traitement de la maladie est important pour préserver la santé des personnes infectées et pour améliorer leur qualité de vie.
  • Préserver la santé publique : La prévention et le traitement de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) sont importants pour préserver la santé publique en évitant la propagation de la maladie dans les communautés.

Il est important de noter que la prévention et le traitement de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox) requièrent une collaboration entre les professionnels de santé, les gouvernements et les communautés pour mettre en place des programmes efficaces de prévention et de traitement. Il est donc important de continuer à investir dans la recherche et les programmes de prévention pour améliorer les options de traitement et réduire les risques de transmission de la maladie.

Recommandations pour limiter la transmission de la maladie.

Pour limiter la transmission de la maladie de la variole des singes (MonkeyPox), voici quelques recommandations à suivre :

  • Éviter le contact direct avec les animaux malades : Il est important d’éviter tout contact direct avec les animaux infectés, comme la manipulation, la capture ou la consommation d’animaux sauvages.
  • Se laver les mains régulièrement : Il est essentiel de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, surtout après avoir été en contact avec des animaux ou des objets qui ont pu être en contact avec des animaux infectés.
  • Porter des gants et des vêtements de protection : Les personnes manipulant des animaux infectés ou travaillant dans des zones où il y a des risques d’exposition à la maladie devraient porter des gants et des vêtements de protection pour limiter la transmission de la maladie.
  • Respecter les mesures de biosécurité : Il est important de respecter les mesures de biosécurité lors de la manipulation, de la capture ou de la consommation d’animaux sauvages pour éviter la transmission de la maladie.
  • Isoler les personnes infectées : Il est important d’isoler les personnes infectées pour limiter la transmission de la maladie à d’autres personnes.
  • Surveiller les symptômes : Il est important de surveiller attentivement les symptômes de la maladie, comme la fièvre, l’éruption cutanée, les douleurs articulaires et musculaires, pendant 21 jours après l’exposition.
  • Se faire vacciner
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
Stay Connected
16,985FansLike
2,458FollowersFollow
61,453SubscribersSubscribe
Must Read
- Advertisement -spot_img
Related News
- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here