Chaleur extrême et grossesse : les dangers méconnus des vagues de chaleur

Les canicules, phénomène de plus en plus fréquent et intense avec les changements climatiques, sont un sujet préoccupant pour les femmes enceintes en raison des risques accrus de complications en fin de grossesse. Une étude récente souligne l’impact significatif de l’exposition à des températures élevées sur la santé des futures mères.

Les chercheurs ont observé une corrélation entre les périodes de chaleur extrême pendant la grossesse et le risque accru de complications graves pour la mère, telles que la prééclampsie, l’éclampsie, l’insuffisance cardiaque, voire des situations plus graves comme l’arrêt cardiaque ou la septicémie, en fin de grossesse ou à l’accouchement. Ce risque semble être amplifié par la durée et l’intensité des vagues de chaleur.

Le dernier trimestre de la grossesse est particulièrement sensible, et les femmes qui débutent leur grossesse en période hivernale sont plus susceptibles de souffrir de l’effet de la chaleur intense en fin de grossesse, lorsqu’elles sont exposées aux températures les plus élevées.

Cependant, des solutions préventives peuvent être envisagées. Par exemple, l’accès à des espaces verts semble jouer un rôle protecteur, réduisant légèrement le risque de complications graves chez les femmes enceintes qui résident dans des environnements plus verdoyants.

Cette étude, basée sur l’analyse des dossiers de près de 404 000 femmes enceintes en Caroline du Sud entre 2008 et 2018, met en lumière l’importance de sensibiliser les femmes enceintes aux risques liés aux canicules en fin de grossesse. Elle souligne également la nécessité de prendre des mesures préventives pour minimiser ces risques et protéger la santé des futures mères et de leurs bébés.

Médecins populaires

0 sur 5

Isaac Cody

Urologist
Seattle
110
0 sur 5

Cortney Yamil

Seattle
120
0 sur 5

Rajni Kashar

Seattle
95

Articles liés